Sélectionner une page

Communiqué de presse de Thierry VIALLON

Conseiller régional

Conseiller municipal et communautaire de Montauban

Délégué départemental

Les automobilistes du Tarn-et-Garonne qui prennent l’autoroute pour se rendre à Toulouse, Cahors ou Agen, ont remarqué la hausse des tarifs. Et pour cause ! Selon une étude parue dans la presse, ils ont augmenté de 9.17% depuis 2015. Les Montalbanais se rendant à Cahors déboursent 50 centimes de plus, pour un kilomètre désormais à 10,8 centimes ! Les habitants de Castelsarrasin-Moissac se rendant à Toulouse paient également 50 centimes de plus, soit un euro pour l’aller-retour !

La hausse des tarifs est d’autant plus préjudiciable dans un département fortement influencé par l’aire urbaine toulousaine : pour de nombreux Tarn-et-Garonnais, l’A62 représente leur parcours quotidien domicile-travail. Ainsi, la hausse annuelle des tarifs d’autoroute, à laquelle s’ajoutent des prix à la pompe toujours plus élevés, constituent une double-peine pour les salariés travaillant sur Toulouse. Cette hausse des coûts des déplacements freine l’attractivité du troisième département le plus dynamique d’Occitanie sur le plan démographique.

Les Tarn-et-Garonnais paient au prix fort un accord secret entre Emmanuel Macron, alors ministre de l’Economie, avec les sociétés d’autoroute, lesquelles sont désormais autorisées  à pratiquer des « hausses de tarifs additionnelles (…) chaque année de 2019 à 2023 » contre la promesse d’investissements tel que l’a révélé la presse nationale. Cet accord interdisait également à l’Etat d’augmenter les taxes aux sociétés d’autoroute ! Grâce à l’ancien ministre devenu président de la République, les actionnaires ont engrangé plus de 4,7 milliards d’euros sur le dos des automobilistes et l’Etat a été placé en position d’infériorité face aux sociétés privées.

Le Rassemblement National propose un gel immédiat des tarifs d’autoroute et demande la renationalisation progressive des sociétés gestionnaires. L’Etat ne doit plus laisser les grands groupes spéculer sur le dos des automobilistes !