Sélectionner une page

Communiqué de presse de Thierry Viallon

Conseiller régional

Conseiller municipal et communautaire de Montauban

En ce premier trimestre 2019, notre département est confronté à une explosion des cambriolages avec une augmentation de 40 % par rapport au 1er trimestre de 2018. La zone de Montauban est particulièrement touchée par ce fléau. Dans le même temps, la presse locale annonce l’arrestation de plusieurs individus de nationalités albanaise et roumaine soupçonnés de plusieurs vols.

Le Tarn-et-Garonne est confronté à une délinquance plus élevée que les départements voisins. L’implantation de mafias étrangères sur notre territoire et l’impunité des délinquants, notamment mineurs, contribuent à l’ensauvagement de notre département. Ce sont principalement les habitants de la ruralité qui paient le plus lourd tribut car les gendarmes, en sous-effectifs, ne peuvent pas remplir leurs tâches dans les meilleures condition.

Ce phénomène est la conséquence directe de l’absence de contrôle aux frontières nationales. En effet, comme l’illustre l’actualité, de nombreux réseaux de malfaiteurs viennent des Balkans : ainsi, l’Office Criminel de Lutte contre la Délinquance Itinérante de Haute-Garonne avait déjà démantelé à l’automne dernier une vaste organisation crapuleuse originaire d’Europe de l’est qui sévissait dans toute la région.

Loin du rêve européen de la paix vendu par les technocrates de l’Union européenne, l’espace Schengen permet à des mafieux de pénétrer dans notre pays pour y commettre leurs crimes. Cela fait des années que seul le Rassemblement National demande la sortie de notre pays des accords de Schengen pour mettre fin à la libre circulation des crapules venues des quatre coins de l’Europe.   Au mois de mai, nos compatriotes auront une occasion unique de dire NON au chaos engendré par cette Union européenne et OUI au retour des contrôles aux frontières nationales, seules capables de garantir leur sécurité.