Sélectionner une page

Communiqué de presse de Thierry VIALLON
Conseiller régional
Conseiller municipal et communautaire de Montauban
Délégué départemental

La République en Marche méprise les Tarn-et-Garonnais

La représentante d’Emmanuel Macron dans notre département a refusé d’honorer l’invitation des gilets jaunes, voyant dans leur démarche des « manipulations » et « une posture de communication. » Cette attitude irrespectueuse à l’égard de Français qui souffrent, démontre une fois de plus le visage méprisant et autoritaire de « la République en Marche ».

LREM préfère organiser un simulacre de débat avec des élus triés sur le volet que de se confronter aux Français. Ce parti, sans relai local et absent du terrain, est totalement déconnecté de la France rurale, de « la France périphérique. » En effet, pour les macronistes, seule compte la France des privilégiés et des grandes métropoles urbaines. Il est plus facile de faire face à des journalistes amis sur BFM TV que de se confronter à des Français qui expriment sans langue de bois leur mal-être et leurs difficultés.

Le grand débat national est une manipulation politicienne pour faire gagner du temps au Président de la République et essayer d’apaiser les tensions à l’approche des élections européennes. Le mutisme dans lequel s’enferme le parti présidentiel est la preuve qu’aucun changement n’est possible tant que LREM sera majoritaire à l’Assemblée nationale : Monsieur Macron, grand enfant capricieux et buté, appliquera son programme jusqu’en 2022 en faisant fi des propositions que les Français inscrivent sur les cahiers de doléances.

Si les Français veulent mettre fin à cette marche forcée vers la casse sociale et arrêter le matraquage fiscal, ils doivent exiger d’Emmanuel Macron qu’il dissolve l’Assemblée nationale, instaure la proportionnelle intégrale et le référendum d’initiative populaire.